FETES, FOLKLORES ET TRADITIONS

à Nice avec son carnaval en février

Le plus grand des carnaval français, il attire chaque année des amateurs venus de toute l'Europe et même du Japon.

Cette manifestation démarre début février, où l'on peut voir apparaître Sa Majesté Carnaval accompagné de milliers d'enfants costumés. Pendant 18 jours, il trônera place Masséna.

Que la fête commence ! Durant 18 jours, la ville va vivre au son des batailles de fleurs, des corsos fleuris, des défilés, des bals costumés, des animations musicales de toutes sortes, de l'élection de la reine, etc... Le dernier jour, un gigantesque défilé réunissant près de 3 000 personnes est organisé. Il précède celui de sa Majesté Carnaval que l'on emmène sur la grève afin d'y être brûlé. Alors en son honneur, un grand feu d'artifice suivi d'un dernier bal y sont donnés.

Ce carnaval remonte à Charles II d'Anjou, où l'on voit celui-ci en 1294 venir passer quelques jours. Jusqu'au XVIIIème siècle, les gens font la fête sous forme de bals masqués et de farandoles dans la rue. Puis pour en raison de la Révolution, le carnaval s'interromps pour reprendre en 1830. A cette date, pour accueillir dignement les souverains du Piémont et de Sardaigne, les niçois redescendent dans la rue, déguisés et se bombardant de confettis, de farine et d'oeufs. Alors apparaît la première grosse poupée, faite de tissus et bourrée de son, que les pêcheurs font sauter dans un drap.

En 1873, un comité des fêtes est créé. Il est chargé d'organiser le carnaval de Nice. Dès lors, commencent à apparaître, les défilés, les bals et la Majesté Carnaval. De nos jours, on peut voir plus de 600 grosses têtes défilées et elles sont toujours faites de  carton-pâte. Le char du Roi pèse pas loin de 7 tonnes.

 

Sommaire du site Page précédente Imprimer la page